• Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2017 by Le Gay Bourlingueur. Mentions légales. Créé avec wix.com

Tags cloud

à mon sujet

Je suis un jeune homme gay parisien. Passionné par les voyages, je suis régulièrement déçu par le manque d'informations francophones avec une optique gay. Après avoir visité plus de 30 pays et des centaines de villes, je souhaite, tout au moins, contribuer à donner un peu plus d'informations et de conseils utiles.

Professionnel du transport (aérien et ferroviaire) et du tourisme, j'ai fait mes études en géographie.

Bolivie : le coeur battant de l'Amérique du Sud

Vous recherchez du dépaysement, vous recherchez de l’aventures, vous recherchez des grands espaces ? Alors sans aucun doute la Bolivie est faite pour vous. Attendez-vous à un choc en débarquant et ce même en venant d’autres pays du continent comme l’Argentine ou le Chili. La Bolivie vous prendra aux tripes et vous mettra face à vous-même !

 

J’ai commencé mon aventure bolivienne en provenance de San Pedro de Atacama au Chili et en traversant le sud Lipez et le salar d’Uyuni. Autant dire que vous êtes mis dans le bain dès le début. Aux conditions précaires d’hébergement s’ajoutent le froid et l’altitude (entre 4000 et 5000 mètres). Mais les paysages sont à couper le souffle. Pendant 3 jours on évolue dans un environnement quasi exclusivement minéral, de volcans en lacs salés, de déserts de sel en collines couvertes de cactus. Une expérience unique au monde que l’on réalise en gros 4x4 par groupe de 6. Immanquablement une solidarité internationale s’installe. On partage les maux de têtes et les selfies dans le salar !

 

 Galerie, photos du Sud Lipez by Le Gay Bourlingueur

 

Mais la Bolivie ce sont aussi des villes dynamiques et vibrantes (bruyantes) soit modernes comme La Paz ou Santa Cruz, soit coloniales mais tout aussi énergiques comme Sucre ou Potosi.

 

Santa Cruz est une métropole de 1,5 millions d’habitants en plein boom économique. Elle se situe dans la zone tropicale de la Bolivie ce qui lui confère un climat agréable et à une altitude « respirable ». C’est une étape idéale à qui veut visiter le Pantanal brésilien ou bolivien plus à l’est ou encore la jungle au nord. Une grande partie de la Bolivie, si ce n'est la moitié, est couverte par la forêt amazonienne. On remarque vite que Santa Cruz est une ville un peu plus développée que le reste du pays, on y trouve des restaurants branchés et des bars lounges qui nous plongent l’espace d’un instant dans un autre univers, plus familier pour qui vient d'Europe. Elle offre aussi un cadre agréable pour y séjourner, même si contrairement à La Paz, elle possède moins de monuments et d'attractions touristiques à proximité "immédiate".

 

Parmi mes adresses je vous recommande le gay friendly Bymz Bar, tenu par un couple gay francophone. Ce n'est pas un lieu de la communauté mais plutôt un bar très branché. Le cadre est très sympa, bonne musique et ça se rempli vers 22:00.

 

 Bymz Bar - Chuquisaca & Ñuflo de Chavez, Santa Cruz de la Sierra - https://www.facebook.com/bymzbar/

 

Également dans les bars sympas, je vous recommanderai le Duda Pop Pub avec son mobilier et sa décoration décalée qui accueille un public plus jeune et est plus accessible en terme de prix, contenu des standards boliviens.

 

Duda Pop Pub - Florida 228, Santa Cruz de la Sierra - https://www.facebook.com/dudapub/

 

Pour trouver des boites et des clubs réservés à la clientèle gay, ou orientés principalement vers ce public, il faudra se rendre à La Paz.

 

Ambiance urbaine en Bolivie - photo by Le Gay Bourlingueur

 

La Paz est la capitale la plus haute du monde. Elle ne l'est d'ailleurs que sur un plan administratif, puisque la capitale constitutionnelle demeure Sucre. Dans la pratique cette altitude se traduit par des difficultés à respirer que l'on ressent dès la descente de l'avion. Ces difficultés sont d'autant plus aggraver que l'air est particulièrement pollué. Pour finir, la ville s'inscrivant dans une cuvette/canyon, votre souffle sera mis à rude épreuve dans les nombreuses pentes de son relief escarpé et vous vous trouverez essoufflé à chaque coin de rue ...

Je vous recommande fortement de prendre des médicaments pour traiter le mal de l'altitude, d'autant plus si vous comptez vous rendre dans le sud Lipez par la suite ou aller vers le lac Titica.

 

A mon passage à La Paz, je n'ai pas eu le courage de sortir explorer les lieux de vie nocturne. J'étais épuisé de mes visites de jours. Cependant j'ai bien rencontrer des gay locaux et j'en parlerai plus bas. Je vous communique ici les adresses que j'avais l'attention d'aller visiter. N'hésitez pas à laisser un commentaire décrivant l'ambiance et les habitudes, si vous avez pu expérimenter. Les deux clubs se trouvent dans le centre historique à proximité l'un de l'autre, à quelques pas de la place centrale/église San Francisco.

 

Privilegio Pub Discoteca - Avenida Montes, La Paz

Open Mind Club - Calle Cochabamba #100, La Paz - https://www.facebook.com/OMC.OPENMINDCLUB/

 

La Paz aussi possède quelques cafés sympas et restaurants branchés où vous pourrez déguster de la cuisine fusion puisque ce pays sud-américain a su préserver, mieux que les autres en tout cas, les nombreuses cultures des peuples pré-colombiens. Un héritage qui se traduit également dans l'art et la mode. Comme par exemple les compétitions de danses folklorique. D'ailleurs la Bolivie reconnaît 35 langues officielles et à La Paz, le quechua est presque autant parlé que l'espagnol.

 

Pour déguster de la cuisine vegan de haut vol je vous recommande le Ali Pacha, réservation fortement recommandée. Et pour se reposer d'une longue marche dans la ville, à la découverte de ses moindres recoins, le Hb Bronze Coffeebar vous offrira un havre de paix pour un café bien mérité.

 

Ali Pacha - Calle Colon 1306 - www.alipacha.com

Hb Bronz Coffeebar - Plaza Thomas Frais 1570

 

 

Pour finir votre découverte de La Paz, il est immanquable de faire un tour de téléphérique à travers le dense réseau qui sillonne le ciel de cette ville aux versants escarpés, tel les métros à Paris. Une expérience bien particulière même si aujourd'hui d'autres villes recours de plus en plus à ce système de transport pour déplacer les masses ; je pense à Medellin en particulier.

 

A proximité de La Paz dans les hauteurs du nord du pays, à la frontière avec le Pérou, on pourra découvrir le lac Titicaca et la fameuse isla del sol : un concentré de l'histoire des Incas. On peut encore imaginer les rites et la vie de ce peuple en explorant les temples et vestiges qui tapissent l'île et cette région. Un trajet en bus épique dans de magnifiques paysages vous amènera à cette hameau de Copacabana qui n'a rien à voir avec Rio.

 

Coucher de soleil sur le lac Titicaca, on peut encore imaginer les rites en l'honneur du soleil des ancêtres Incas, photo Le Gay Bourlingueur

 

Autant le dire tout de suite, on ne choisira pas d'aller en Bolivie pour ses soirées gays trépidantes ou la farniente au soleil au bord de la plage. C'est une région pour les assoiffés d'aventures et de dépaysement total où beaucoup de choses restent possibles.

La situation des gays dans ce pays n'est pas au diapason, avec une forte influence de l'église catholique et des mentalités bien alourdies par le poids des traditions ; il n'est pas facile d'y être gay tous les jours. Cependant les gays que j'ai pu rencontrer en Bolivie sont très fiers de leurs pays et de leurs racines et tiennent à le préserver. Ils sont souvent plus ouverts et enclins à partir découvrir d'autres régions et cultures, tout comme à parler des langues étrangères, sans pour autant éprouver une déconsidération pour leur pays qui ne leur facilite pas la vie.

D'un point de vue légale, la constitution interdit les discriminations basées sur l'orientation sexuelle. En proie à de nombreux défis politiques internes, la Bolivie n'a pas dans ses priorités de faire avancer les droits des homosexuels au de là, en tout cas pour le moment, au vue d'une population globalement fermée à ces idées progressistes. Pour un couple gay, il n'y aura pas de difficultés à voyager ensemble et partager une chambre d’hôtel mais la discrétion sera de mise.

 Vue panoramique du sud Lipez photo by Le Gay Bourlingueur

 

Je conclurai sur cette photo panoramique du sud Lipez, où les paysages à couper le souffle et l'aventure vous attendent sur la route mais où les garçons ne seront pas forcément au rendez vous. Dans un pays reconnaissant autant de langues et de communautés, il est étonnant que les gays n'arrivent pas encore à gagner leur place mais il serait dommage de rater une expérience aussi vibrante et grandiose que celle que propose la Bolivie !

 

 

Je me suis associé à l'agence de voyage kiwi pour sponsoriser mes articles. Si vous souhaitez programmer un voyage sur la Bolivie n'hésitez pas à utiliser le widget ci-dessus et voir les meilleurs périodes et meilleurs aéroports de départ pour acheter votre billet vers la Bolivie depuis la France. Kiwi vous permet notamment d'associer des vols low-cost et traditionnels offrant une garantie "correspondance raté" (ce qui ne serait pas le cas en achetant auprès des compagnies directement et séparément) mais aussi de combiner des compagnies différentes pour l'aller et le retour ainsi que des outils de recherches de vol particulièrement flexibles aussi bien en terme temporel que géographique. 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Taiwan : expérience d'un bourlingueur gay en Asie

5 raisons d'aller à l'île de Pâques ?

Santiago du Chili, une ville qui cache bien son jeux

1/9
Please reload

Vous aimerez aussi :

à mon sujet