carte index

mercredi 12 avril 2017

Vancouver Island, brouillard, montagne, baleines, aventures …


Je n’ai pas trouvé mieux que cette petite série de mot clé pour illustrer l’île de Vancouver, qui se trouve en face de la métropole homonyme. Vous avez envie de vous prendre pour Pocahontas dans les bois, de revivre les aventures de Sauvez Willy ou encore de marcher sur les pas des célèbres explorateurs de l’Amérique du Nord du 19ème siècle, sans aucun doute cette région vous offrira ces opportunités. 


 Idéalement combiné à un séjour dans la ville de Vancouver, vous pouvez rejoindre l’île en Ferry. Un trajet qui vous met d’emblée dans l’ambiance : le temps de la traversée vous réconcilie avec les rythmes de la nature et vous coupe du reste du monde. Au débarquement : c’est parti pour l’aventure ! Le trajet entre Vancouver Sud (Tsawwassen Terminal) et Swartz Bay, sur l’île, est sûrement l’un des plus beau. Au programme, animaux sauvages, vues magnifiques, passages de plusieurs chenaux. 

Avec A. nous avions choisi de commencer notre séjour à Victoria, capitale de la Colombie Britannique et plus grande ville de l’île, dans laquelle la majorité de la population se concentre au sud. Depuis Victoria vous pourrez facilement organiser une sortie en mer pour aller voir les orques. Mon rêve de gosse, voir des orques sauvages … L’expérience est quasiment garantie puisqu’il y a des orques « résidentes » dans la région, c’est-à-dire qu’elles vivent dans les détroits entre le continent et l’île et elles se nourrissent du délicieux saumon local.

"Orque droit devant !" photo by Le Gay Bourlingueur
            Victoria est une grande ville et assez cosmopolite, pour autant il n’y a pas foule de bars et boites gay à explorer. Il faudra réserver ça pour Vancouver mais rassurez-vous il y a tout de même pas mal de beau monde sur les applications. 

Si Victoria est peu dotée en sorties gay, elle se rattrape sur les restaurants et les expériences « foodies ». Ainsi vous pouvez manger un délicieux Fish’n Ship au Fisherman’s Wharf : de jolies petites maisons colorées, flottantes et amarrées ensemble. Pour un cadre plus formel, le soir, vous pouvez opter pour le 10 Acres Bistrot & Kitchen. Cozy, chaleureux et un poil posh, on vous y servira des plats traditionnels canadiens. 

10 Acres - 611 Courtney St, Victoria - 10acres.ca

Également, pour le brunch/petit déjeuner, vous y ferez sûrement un peu la queue mais ça en vaut la peine, allez au Jam Café. Un restaurant spécialisé dans les petits déjeuners, finalement le repas encore le plus traditionnel au Canada. En effet, ils en mangent toute la journée : il n’est pas rare de voir dans les restaurants des pancartes indiquant que le petit déjeuner est servi toute la journée (comme au Jam Café qui propose aussi un lunch normal). 

Jam Café - 542 Herald St, Victoria - jamcafes.com

Miam petit déj à Jam ! Photo by A.
Par la suite, vous pouvez continuer à explorer l’île de préférence en voiture. Le centre de l’île est formé de magnifiques montagnes et forêts qui vous plongent dans un décor fantastique et mystérieux. Paradis pour les randonneurs, le parc MacMillan au cœur de l’île vous invite à contempler les arbres les plus anciens et les plus grands de la région. Au bord du Sproat lake on partira sur les traces des nations précolombiennes ou on pourra pratiquer des activités sportives nautiques (pendant l’été uniquement).

Cameron Lake dans le parc MacMillan photo by A.
Pétroglyphes âgés de plus de 11 000 ans avant JC au bord du Sproat Lake photo by A.
Coucher de soleil sur l'ouest de l'île de Vancouver. Photo by A.
            L’île de Vancouver est grande et il est possible d’y passer deux semaines facilement pour en découvrir tous les recoins. Cependant, si le temps vous ait compté, ne ratez pas la péninsule de Ucluelet avec les deux petits villages pleins de charmes que sont Tofino et Ucluelet. Dans ce dernier, je vous recommande d’ailleurs Hanks BBQ qui propose de délicieux plats traditionnels et copieux dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Rien de mieux après tous ce sport dans les montagnes alentours et sur la jolie péninsule de Ucluelet. 

Hanks BBQ -
Yummi, cuisine traditionnelle de l'île et bière locale ... chez Hanks BBQ photo by A.
            Sur la péninsule, il est possible d’aller voir les baleines pendant la saison propice. Il y a moins d’orques dans cette zone, il s’agira plus des baleines grises qui vont du golfe du Mexique vers l’Alaska. Il nous a été d’ailleurs possible d’observer des baleines depuis la plage appelée « long beach ». On y trouvera aussi un petit musée « Kwisitis Visitor center » qui propose une exposition intéressante sur les cultures indiennes de la région et qui reprend beaucoup d’information qu’on pourra trouver dans le musée d’Anthropologie de la ville de Vancouver. Il ne se limite d’ailleurs pas aux civilisations locales et possède de nombreuses collections « d’art primitif » à l’instar du Quai Branly. Sur la péninsule vous trouverez également le Wild Pacific Trail, un sentier qui longe le côté déchiqueté au sud de la péninsule et offrant de magnifique paysage maritime.

Le Wild Pacific Trail à Ucluelet offre de magnifique point de vue. Photo by Le Gay Bourlingueur
            C’est sur ce dernier paysage que je clos mon article, si vous êtes à la recherche de grand espace, de brise océanique, d’aventures sauvage ou si vous avez plus humblement besoin de vous retrouver vous-même avec la puissance de la nature, sa faune fascinante et ses paysages à couper le souffle, alors sans aucun doute, l’île de Vancouver est faite pour vous. Combiner à l’ouverture d’esprit de ses habitants et leurs générosités vous avez toutes les garanties de passer un moment incroyable.