carte index

mercredi 4 avril 2012

Escapade au Vietnam

J’ai profité d’un voyage d’affaires au Vietnam pour approfondir ma culture des pays asiatiques. Je vous le dis tout de suite c’est différent … Je suis déjà allé en Chine et au Japon mais le Vietnam est vraiment particulier dans le mode de vie et la richesse. Dépaysement assuré. J’ai atterri à Hanoï au mois de Mars avec une seule idée en tête : trouver mon hôtel. Mon vol a été dérouté sur Danang à 600 km au sud en plein milieu du Vietnam. Je voyageais avec deux collègues mais j’ai tout de même eu du temps en mode « célibataire » pour explorer la ville et la région. La fin de l’hiver européen correspond à la haute saison touristique en Asie du sud-est avec des températures entre 20 et 25 ° dans le nord (au sud il fait chaud tout le temps 30 – 35 °) et peu de pluies. Cependant le taux d’humidité est élevé.

            Pour aller au Vietnam on atterrit à Hanoi (au nord) ou Ho Chi Minh (au sud). Deux possibilités s’offrent à vous : les vols directs opérés par Vietnam Airlines en coopération avec Air France (Air France opère actuellement 3 vols par semaine sur Ho Chi Minh) ou bien les vols des compagnies d’Asie du Sud Est comme Malaysia ou Cathay Pacific. Le marché aérien du Vietnam est très monopolistique. Quelques compagnies du Golfe vous proposeront  un produit de qualité mais avec deux escales via leurs hubs et Bangkok. Le vol dure 12 heures et le confort du direct ainsi que les prix raisonnables, en plus de cumuler des miles Flying Blue pour les adhérents au programme d’Air France, me poussent à vous recommander la compagnie Vietnam Airlines. Sachant que si vous prenez un vol Air France il sera opéré par Vietnam Airlines sauf sur Ho Chi Minh. Autres avantages, vous pouvez arriver par un aéroport et repartir par l’autre. Cependant Cathay et Malaysia vous proposeront aussi ces possibilités en plus d’un confort et service à bord et en aéroport sans comparaison avec Vietnam Airlines. En effet la qualité du service et le confort n’est pas à la hauteur des autres compagnies de la région : programme de divertissement en vol un peu limite, sièges un peu vieux, personnels de bord blasés et qui parlent mal anglais.

            Pour se déplacer au Vietnam et en particulier à Hanoï on prend le taxi. Le taxi ne coute rien, une course de l’aéroport au centre-ville 12 euros (350 000 Dongs) par exemple. Les courses en villes ne dépassent pas les 4 euros. Attention, les habitants sont très gentils mais très pauvres. Alors la tentation d’arnaquer les touristes est forte, notamment les taxis. Mes conseils : assurez-vous que le compteur est bien enclenché. Généralement il faut rajouter trois zéros pour avoir le prix mais dans certains taxis ce n’est que deux zéros : essayez de respecter une cohérence au moment du paiement. Une course en centre-ville ne peut pas atteindre 350 000 Dong mais 35 000 oui … Soyez ferme et favorisez les petites coupures qui permettent d’approcher le prix. Mais soyez indulgents aussi je pense qu’il est difficile pour les occidentaux de se mettre dans les baskets de ces gens et ces petites arnaques de 2-3 euros ne sont pas si graves. Le chauffeur, lui, aura fait un énorme gain et travaillera peut être moins. Le salaire moyen au Vietnam est de 150 euros environ avec de fortes variations. Des bus, des minibus, des « motorbikes » vous transportent également mais je n’ai pas tenté ces moyens de transport. La circulation est ubuesque. Aussi bien pour se déplacer en ville que lors de trajet dans le pays, vous aurez quelques frayeurs.  Je vous conseille le train pour vos déplacements dans le pays. Il est lent mais pas cher et un peu plus sûr. Dans tous les cas éviter la route pour les déplacements longue distance car ce n’est pas confortable. L’avion peut être pratique aussi.

            Hanoï est une ville géante et pauvre. Personne ne nous a indiqué le même nombre d’habitants, il faut dire que la ville est grande et les limites administratives à prendre en considération floues. Pour vous donner une idée je dirais qu’il y a 8 millions d’habitants. L’atmosphère est très polluée, j’étais enroué en permanence. Vous pouvez vous procurer des masques auprès des vendeurs dans la rue sans garantie par rapport à leurs provenances et performances. En arrivant vous serez surpris par l’ambiance romanesque et subtropicale qui rappelle immédiatement le livre de Margueritte Duras L’amant. Ce dernier se passe à Saigon (Ho Chi Minh) mais à Hanoi l’ambiance est aussi très « indochine » avec cette lumière particulière, ses décors de films de guerre du Vietnam (vers Danang, au centre du pays, on se croirait même dedans), cette moiteur permanente, la légère brise. Pour peu que vous ayez choisi un petit hôtel du centre-ville dans une ruelle et vous serez transporté dans un autre univers. Je suis descendu au Real Vietnam Hotel dans un premier temps. Une chambre à 12 Euros (petit déjeuner inclus) avec des boiseries et une déco traditionnelle. La chambre est tout de même sommaire mais le lit grand et confortable et le personnel adorable. En plus le wifi était gratuit cela facilite grandement la découverte de la ville. Mon conseil : passer par un site de booking d’hôtel généraliste pour avoir des tarifs promotionnels.

(Real Vietnam Hotel / 16C Trung Yen Lane, Dinh Liet St / Hoan Kiem, Hanoi, Vietnam / (+84)438259468 / www.realvietnamhotel.com)

            L’avantage du Vietnam c’est aussi de pouvoir s’offrir des hôtels de grand luxe pour le prix d’un ibis au centre de Paris. Compter 120 Euros pour une nuit au Sheraton ou au Sofitel. Chambre de standing, baignoire et vue imprenable sur la ville sont autant d’atouts pour le Sheraton Hanoï situé au nord du centre-ville. Cependant j’ai trouvé le service un peu limite avec beaucoup d’extras (wifi payant …). Le must du must à Hanoï, selon mes conversations avec d’autres occidentaux, c’est le Sofitel Metropole. Très bien situé dans les quartiers riches de l’ouest du centre avec des décors somptueux et des chambres incroyables. Une référence mondiale.

(Hotel Sofitel Legend Metropole Hanoi / 15 Ngo Quyen Street / Hoan Kiem District, 10000 Hanoi, Vietnam / (+84)438266919 / www.sofitel.com)

            Et pour nous autres les gays ? Eh bien la situation au Vietnam n’est pas catastrophique pour les homosexuels. Malgré tout, c’est encore très mal assumé et accepté par la société. Une société construite sur les valeurs de la famille et du sacrifice pour le groupe (comme dans de nombreux pays asiatiques). Un petit tour sur Grindr vous fera savoir qu’il y a des gays (qui ont de l’argent, puisqu’ils ont un iphone) mais pas autant que ça. Je n’utilise pas trop Grindr à la maison mais à l’étranger, c’est l’idéal pour rencontrer rapidement des gens de la communauté locale qui vous donneront les bons plans et adresses du moment. Il y aura donc des garçons pour discuter, situés pas trop loin mais le dernier de la liste sera localisé à Saigon ou au Laos tout de même …

            Quand je me rends en Asie j’ai l’habitude d’utiliser le site http://www.utopia-asia.com, anglophone, il couvre tous les pays d’Asie et offre de bonnes adresses pour tous les besoins des gays. J’ai essayé de trouver le seul vrai bar gay d’Hanoï : le GC. J’ai eu beau faire et refaire la rue et chercher la trace de gays je n’ai pas trouvé ce bar … ni même une affiche l’indiquant. Il est censé se trouver au 5 Bao Khanh St. Alors si quelqu’un peut m’aider à donner des informations dessus elles sont les bienvenues. Il y a d’autres bars « gay friendly » mais bon c’est compliqué de faire des rencontres dans ce type de bar je trouve. Il y a aussi une bonne poignée d’occidentaux. Je pense qu’en tant que gay il faut faire attention à plusieurs choses lors de relations avec des locaux : la prostitution et le sida. Le virus se propage rapidement en Asie et au Vietnam notamment. Donc les protections habituelles sont plus que conseillées.

            Sinon à Hanoï il y a plein de choses à voir. Une journée et demie suffit pour découvrir la ville. Il faut absolument flâner dans les rues du vieux centre avec ses magasins bizarres, ses odeurs étranges et son ambiance survoltée.  Découvrez le quartier « français » avec ses bâtiments à l’architecture classique notamment l’opéra. Pour finir il ne faut pas rater le mausolée d’Ho Chi Minh ainsi que le quartier présidentiel qui jouxte ce dernier. Le temple de la littérature (ancienne université confucéenne) est très joli et n’est pas sans rappeler celui qui existe à Pékin. Un havre de paix dans une ville infestée de scooters et d’énergie.

Cau The Huc (Pont du soleil levant)


            On trouve de tout à manger au Vietnam. Mais soyez prudent car les vietnamiens mangent tout (chien, fœtus de poussin dans un œuf …). Ce n’est pas très cher et j’ai quelques bonnes adresses à vous recommander. Tout d’abord le 69 Ma May restaurant situé dans le vieux quartier au 69 Ma May comme son nom l’indique. Une nourriture vietnamienne pas mauvaise, un cadre très sympathique beaucoup de français à cette adresse qui m’a été recommandée par une habituée. Pas cher du tout. Selon différentes sources ce restaurant aurait été fondé par des français.

(69 Bar Restaurant / 69 Ma May Street / Hanoï / (+84)0439261720)

A goûter absolument avant de rentrer en France : le fruit du dragon. Un fruit au cœur blanc avec des graines noires toutes petites et une épaisse peau pourpre (la peau ne se mange pas). Attention, les vietnamiens ne mangent pas très sucré voire pas du tout. L’occasion de faire un petit régime.
            Je n’ai pas eu le temps de visiter tout le Vietnam mais je suis quand même aller à Halong Bay. Le site touristique incontournable de ce pays. Une grande baie avec des milliers d’îles qui se présentent comme des pains de sucre. Cette formation géologique est très belle. Il faut absolument la visiter. Une croisière de deux jours dans un confort de bon standing avec deux déjeuners, un petit déjeuner et un diner ainsi que les transferts en minibus devrait vous coûter dans les 100 Euros. Mise à part l’aspect dangereux du trajet sur les routes vietnamiennes pour les personnes non habituées à ce type de pays, le voyage en vaut la chandelle. On se croirait sur une autre planète un peu comme Avatar. Il est préférable de passer par une agence pour organiser ce type d’excursion. Il y en a plein en ville. Mes collègues et moi avons utilisé ACA Voyage, une agence créée par un français qui vous conseillera un bon produit.

(ACA Voyages / 10 B Tong Duy Tan, Hoan Kiem / Hanoi / Vietnam / (+84)439429724 / www.aca-voyage.com)

            Il y a tout un tas d’autres villes et régions à découvrir au Vietnam. Je vous conseille Danang au centre du pays pour ses plages et la proximité de site magnifique comme Hoi An. Il fait toujours beau dans cette région, selon des interlocuteurs vietnamiens. Dans le sud, en plus d’Ho Chi Minh Ville, il faudra absolument faire une escapade sur l’île de Phu Quoc. Ce pays s’inscrit très bien dans une découverte plus globale de la région en le combinant avec le Cambodge, le Laos et même la Thaïlande.

            Pour conclure, le Vietnam est une destination enrichissante, abordable pour du long courrier, extrêmement dépaysante. Je vous conseille cette destination en couple ou si vous avez envie d’aventure et d’exotisme avec des ami(e)s. A éviter si vous souhaitez faire la fête entre gay où rencontrer des locaux pour vous amuser. Un budget de 1500 Euros vous permettra de faire un beau voyage d’une dizaine de jours en combinant confort standard, plage et découvertes culturelles. Cependant le budget variera énormément en fonction de vos souhaits et aspirations en termes de confort. Compter 1000 Euros pour le vol on peut descendre à 800 Euros sur certaines dates en direct ou avec escale. Compter 100 Euros pour chaque excursion de 2 jours/1 nuit la même chose pour des vols intérieurs. 10 à 20 Euros pour la nourriture et l’hôtel d’un confort standard et 100 Euros pour plus de confort dans des résidences étoilées. Il faudra également débourser 70 Euros (en fonction du nombre de personnes, de la procédure, du nombre d’entrée …) pour le visa touriste valable 1 mois que vous pouvez faire en France à l’ambassade du Vietnam à Paris (par la poste également), via une agence spécialisée ou encore via une agence spécialisée au Vietnam et le récupérer à l’arrivée. Pour finir le Vietnam est très safe en terme de délinquance cependant respectez les règles d’usage en la matière.

Bien à vous,

Le gay bourlingueur,