carte index

vendredi 27 janvier 2012

Un week end à Copenhague

Pour mon premier poste, j’ai choisi de vous parler de mon escapade à Copenhague. J’y suis allé en février avec A., l’un de mes meilleurs amis. Il s’agit de la plus grosse ville de Scandinavie avec un peu plus de deux millions d’habitants. Le Danemark et la ville de Copenhague sont particulièrement tolérantes pour les gays. Ils jouissent de tous les droits qui sont encore refusés dans de nombreux pays européens à savoir le mariage et l’adoption.

Trois jours suffisent pour visiter la capitale. Le climat est océanique, il fait froid en hiver, l’été est doux. Je vous conseille de choisir une compagnie aérienne qui propose de nombreux vols quotidiens vers la ville pour vous éviter de perdre du temps : AirFrance ou SAS par exemple. Cette dernière propose un service un peu moins optimum que la compagnie française. Vous avez aussi Easyjet et Norwegian qui proposent des tarifs plus intéressants mais sans bagages et avec un vol par jour au mieux.

Copenhague est une très jolie ville. Propre comme on se l’imagine et pratique. On peut s’y déplacer à pied si on n’est pas trop fainéant et si on ne craint pas le froid quand on est en hiver. Toutes les curiosités se situent au centre-ville, il n’y a donc pas de grandes distances à faire pour aller des unes aux autres. Sinon louer un vélo, y en a partout dans la ville on dirait Amsterdam. Y a des bus et un métro aussi pour les moins sportifs.

Si vous allez à Copenhague et que vous ne voulez pas avoir l’air bête en rentrant quand vos potes demanderont ce que vous avez fait, vous direz que vous êtes allé voir le château de la reine (le Danemark comme la Norvège et la Suède sont des monarchies), le quartier de non-droit Christiania puis surtout la statut de la petite sirène d’Andersen. Vous verrez il y a beaucoup de musée et de bâtiments à l’architecture classique. Surtout ne ratez pas les quais de Nyhavn : le vieux port avec ses bateaux traditionnels et ses maisons colorées qui est le symbole de la ville tout comme la petite sirène. Si vous êtes branchés architecture contemporaine vous serez aussi rassasiés. La ville compte quelques tentatives du genre comme l’opéra. La myriade de clochers typiques vous donnera toujours une bonne raison de s’arrêter dans la rue pour prendre une photo. Ah moins que ce soit de charmants garçons qui attirent votre attention et vous feront vous retourner dans la rue.

Les garçons à Copenhague sont plutôt mignons. On s’attend à du style viking, blond et grand et vous ne serez pas trop déçu. Toutefois ils sont moins costauds que les norvégiens, moins blonds que les suédois. Ici on est plus proche de l’Allemagne donc ils ressemblent un peu plus à leurs voisins du sud. Toutefois, Copenhague est une métropole où vous trouverez une grande diversité ethnique et de styles aussi bien dans le milieu gay que dans la population de la ville. Une diversité limitée tout de même comparée à Paris ou Londres.

Mais où trouver des garçons mignons et chaleureux dans cette capitale nordique ? Au Masken Bar dans la rue Studiestræde 33. Très simple et pas trop cher. Tout le monde voudra vous faire boire l’alcool spécialité du Danemark : dite oui ! … mais vous le regretterez après. Il s’agit d’une sorte de shot à la vodka réglisse. Il y a deux étages. On y danse pas trop mais les gens sont debout, assis et gesticulent partout ce qui facilite les contacts. Je vous conseille d’y aller après le diner vers 22 :00 mais je pense qu'il y a du monde plutôt. La musique est gay pop. Vous y croiserez toute sorte de garçon. En face, dans la même rue, vous trouverez au 24 le Cozy Bar. Ouvert tard (donc on y va tard) avec une ambiance disco/kitsch avec musique pop gay. On y danse facilement. Un publique plutôt jeune. Une bonne alternative à une fin de soirée en boite. Le bar ferme très tard, 5 heure dans mes souvenirs.

J’ai aussi essayé le plus vieux bar gay de la ville, le Centralhjornet au Kattesundet 18. Comme la plupart des plus vieux lieux gays d’une ville, le bar représente un certain stéréotype. Une clientèle de tous âges branchée hipster et de toutes orientations sexuelles fréquentent le lieu. On s’y amusera si on comprend le danois pour rigoler au show burlesque des drags queens. Cependant les soirées changent d’un jour à l’autre je suis peut être mal tombé.

Pour finir, sur "où trouver des beaux garçons", j’ai un peu une mauvaise nouvelle : il n’y a plus de boite de nuit gay à Copenhague. Après la fermeture du Pan Club en 2007, une référence en Europe, on ne compte plus de boites dédiées. Donc vous avez le Cozy Bar et sinon il faudra faire ami-ami avec les locaux pour connaitre les endroits où il y a des soirées gay. Avec A. on a trouvé une soirée dans une boite du centre-ville électro avec beaucoup d’hétéro. Mais il y avait aussi pleins de gays et on s’est bien amusé. A ce que j’ai compris les soirées gay friendly tournent, donc renseignements obligatoires.

Ce n’est pas le tout, mais une fois bien fatigué de ses visites et de cette nuit il vous faudra bien un endroit où poser votre valise en ville et déballer d’éventuels autres paquets … mais où ? Avec mon ami A. on est allé au Carsten’s Guest House. Une très bonne adresse. On y trouve des lits en dortoir, des chambres doubles, triples et des appartements en location. Il y en a donc pour toutes les « bourses » dans ce charmant établissement qui occupe le dernier étage d’un immeuble ancien, immense et très stylé. Pour information la chambre double de 30 m² avec salle de bain sur le palier est à 75 Euros. Le lit est à 25 Euros dans la partie auberge. Plus vous restez, moins c’est cher. Les salles de bains sont propres, grandes et isolées : pas dans le style douches communes d’auberge de jeunesse.

(Carsten’s Guest House / Christians Brygge 28, 5th floor / DK-1559 Copenhagen V / Tel. (+45)33 14 91 07 / www.carstensguesthouse.dk)

Enfin il vous faudra manger et vous mettre à l’abri du froid pendant la journée. La communauté bénéficie d’un bar/café/restaurant très sympa : l’Oscar Cafe. Le soir vous pourrez y boire un verre ou diner. Dès 19 heure il y a du monde. La journée ils vous régaleront avec leurs plats. Cependant au Danemark il y a peu de spécialités culinaires. Vous pouvez vous attendre à de la nourriture de qualité mais pas forcément hors du commun. Je vous conseille aussi fortement le brunch de ce café qui est situé à deux pas de Carsten’s Guest House au Rådhuspladsen 77. Dans toute la ville vous trouverez des petites échoppes où l’on mange des sandwichs aussi variés que le nombre de pains possibles : de la biscotte wasa au pain brioché aux céréales noires. Ils sont accommodés avec du saumon, du fromage, de la salade … Très bonne qualité, sain et ça change de nos repas sur le pouce à la française. On trouvera aussi tout un tas de petits cafés sympas, cozys et chauds. Il y en a un qui se trouve au Larsbjørnsstræde 17 juste à côté du Masken Bar toujours : le Living room. Il a une cheminée et le personnel est sympa. Vous pouvez aussi aller à le petit tortus sur une petite place sympa Grabrodretorv. On peut y manger aussi.

Pour conclure ce premier poste, je vous recommande chaudement cette ville. Des gens gentils, une ville relaxe à taille humaine et très tolérante font de Copenhague une destination idéale pour une petit week end gay ou romantique. Le coût de la vie n’y est pas si élevé surtout quand on vient de Paris. En basse saison on trouve des billets d’avion à 100 Euros, même avec AirFrance, en se déplaçant à pied on aura plus d’argent pour les verres et le shopping. Un budget de 350 euros environ me parait une bonne fourchette pour un week end à Copenhague. Ajouter y 100 Euros si vous vous voulez boire (beaucoup), prendre les transports en commun ou avoir une salle de bain dans votre chambre. L’alcool est cher en magasin plus que dans les bars et pas facile à trouver comme dans de nombreux pays nordiques. J’attends vos propres adresses et conseils sur la ville !

Bien à vous,

Le Gay Bourlingueur,